Par manque de soutien, par ennui, on développe la blessure d'abandon. Lorsque l’on n’a pas eu suffisamment de soutien en étant enfant par son père, cela génère des blessures d’âme à l’âge adulte. Cette blessure se nomme la blessure d’abandon. Elle demande du temps pour être guérie. Cette blessure a été la mienne, c’est peut-être la tienne.

 

La blessure d’abandon

Selon Lise Bourbeau, auteur du livre « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi » et « La guérison des 5 blessures », la blessure d’abandon est en lien avec le parent du sexe opposé :

  • Le père si tu es une femme
  • La mère si tu es un homme

 

De la reconnaissance de la douleur, prendre conscience de la blessure d'abandon

C’est une blessure que tu viens dépasser dans ton histoire karmique. C’est un enseignement que tu es invitée à recevoir par l’expérience de ta vie. Cette blessure est inscrite dans tes gènes et dans ton contrat d’âme.

Pour quelles raisons ?

C’est un de tes choix d’incarnation, d’expérience de vie. Cette blessure se déploie avec le père si tu es une femme, tu inverses si tu es un homme. Elle arrive tôt dans ta vie, entre un an et trois ans.

Pour ma part, cette blessure était active en moi et elle s’est brutalement réveillée lorsque j’ai perdu mon père à l’âge de 22 ans. La blessure d’abandon m’a littéralement coupée les ailes alors que je commençais à déployer ma vie d’adulte. La conséquence immédiate est que j’ai erré, comme une âme en peine. J’ai vécu « à côté de mes pompes » pendant de nombreuses années. J’étais spectatrice de ma vie avec un manque en moi.

A 35 ans, j’ai eu besoin de reprendre ma vie en main, de comprendre et de guérir. C’est à cette période que j’ai choisi de me faire accompagner.

J’ai pris conscience que la blessure d’abandon était présente en moi bien avant le décès de mon père. Elle était présente dans toutes les relations que j’ai eu avec la gente masculine. En étant adolescente, tous les petits copains m’ont quitté et la douleur était à chaque fois insupportable.

 

Les hommes de nos vies (les femmes si tu es un homme) et la réactivation de la blessure d’abandon

A une autre période de ma vie, en devenant adulte, pour ne plus souffrir, j’ai pris les devants. J’ai choisi l’option inverse, c’est moi qui quittais mes partenaires.

C’était à priori plus confortable. Je me suis rendue compte également de la difficulté de quitter ces personnes.

Aurais-je pu, dû rester avec ces personnes ? Avec le recul, je sais que non. Car ils étaient présents dans ma vie pour me permettre de conscientiser et dépasser cette blessure d’abandon.

Je me souviens d’une relation où j’ai dû m’y reprendre à 3 fois avant de pouvoir quitter cette personne.

Lorsque l’on quitte quelqu’un, ce n’est pas la personne que l’on quitte, c’est la partie de nous-même avec laquelle on ne veut plus vivre.

 

Chère âme divine, quelle est cette partie de toi avec laquelle tu ne souhaites plus vivre ?

Je te propose un exercice. Relie-toi avec la personne qui est dans ta vie, ou avec ta précédente relation, laisse ton cœur te guider.

En miroir d’ombre, que te renvoie cette personne ?

  • J’ai besoin de présence, d’attention
  • J’ai des difficultés à faire, à décider seule
  • J’ai des difficultés face à un refus
  • Je suis souvent triste
  • J’ai tendance à m’ennuyer …

Je t’invite à faire un état des lieux de cette relation. Note ce qui te dérange chez l’autre, c’est-à-dire ce avec quoi tu ne souhaites plus vivre.

Pour rappel, tu n’as pas le pouvoir et la responsabilité de changer ou de faire changer l’autre. Le seul pouvoir que tu détiens est de TE transformer.

Tu peux montrer cette transformation, partager ce chemin de lumière, inviter l’autre à te suivre.Tu ne peux l’obliger à te suivre, sinon tu as un projet SUR lui et plus AVEC lui. Laisser l’autre libre de ses choix s’appelle vivre l’amour inconditionnel, c’est-à-dire sans aucune condition. Tu es invitée à oublier : « Je t’aime si … »

 

Du non-nourrissement de la douleur, sortir du corps de souffrance

Forte de cette constatation, tu prends conscience de plus en plus de l’expérience que tu es en train de vivre afin de sortir de cette blessure d’abandon.

Si tu as mal, c’est ton Ego qui pilote ta vie. Si tu te sens bien, c’est ton âme qui est aux commandes. Accueille la douleur plutôt que de la combattre. On ne combat pas l’Ego, on l’écoute.

 

Je te propose un second exercice :

Imagine ton corps comme étant constitué des nanoparticules. Je t’invite à les déployer (tu déploies, tu expanses ton aura), plutôt que de concentrer ton énergie à te défendre.

Imagine cette expérience comme étant la traversée d’un nuage. En déployant ton énergie, tu passes à travers le nuage sombre comme un avion passe à travers un nuage. Tu peux ensuite reconcentrer tes nanoparticules, ton énergie.

blessure dabandon1

Si tu concentres sans cesse ton énergie, c’est comme si tu te prenais un mur de glace plutôt qu’un nuage de vapeur.

Cela te demande :

  • D’identifier ton entrée en souffrance
  • D’accueillir ce que tu vis
  • D’accepter le temps de transformation, le temps comme ton allié

 

Le chemin de guérison de la blessure d'abandon

 

Comme nous avons manqué de soutien durant de nombreuses années (souvent notre parent est lui-même en souffrance sans en avoir conscience, paix à son âme, c’est une âme en chemin, tout comme toi), nous sommes sans cesse en train de le chercher.

Nous cherchons en l’autre une seule et unique chose : la fusion originelle, c’est-à-dire l’unité.

J’aime à le dire, la fusion terrestre, c’est la confusion. Nous avons à trouver cette unité en nous.

Nous avons à couper le cordon, ce nourrissement énergétique, à accueillir et accepter la différenciation et à exister en apprenant à devenir son propre soutien.

Le cadeau pour te libérer de ta blessure d’abandon est de réunir 3 parties en 3. Ces 3 parties sont ce que je nomme la matrice de l’ArbrOfées :

  • Ton enfant intérieur, mais également ton bébé intérieur
  • Ton féminin sacré
  • Ton masculin sacré

La clé de voute est le divin qui nourrit ces 3 parties de toi.

 

Réactivité / Proactivité

Sans ce soutien, qui aurait dû être mais qui n’a pas pu complètement exister, du fait de cette blessure portée par ton parent mais non traitée, nous sommes toujours en recherche de fusion.

La conséquence malsaine est la recherche de fusion dans toutes nos relations amoureuses. Car je te le rappelle, la fusion amène la confusion. La fusion ne peut se produire qu’à l’intérieur de soi, alors tu vibreras cette unité et tu attireras à toi une personne vibrant la même unité.

En vous rencontrant, vous vibrerez une fusion en 5D, et non pas une fusion en 3D.

Le parent, le père pour la femme, la mère pour l’homme, doit être un parent complice, qui apporte de la stimulation extérieure. Cela permet d’aller chercher cette stimulation à l’intérieur de soi ensuite. C’est cette stimulation intérieure sécurisante qui nous fera devenir adultes et nous permettra de passer à l’action.

Cette stimulation extérieure est ce que je nomme la réactivité, le bouton on/off, une activité en REsonnance.

Nous apprenons entre autre à nous sécuriser en copiant.

Si cela n’est pas intégré en nous, dans notre grandissement, nous cherchons sans cesse des partenaires pour nous sécuriser, pour nous stimuler notre envie de créer, de passer à l’action. Nous mettons alors notre pouvoir de décision à une tierce personne, à l’extérieur de nous. La conséquence dans notre vie est l’ennui, le manque de créativité.

Si tu t’ennuies, c’est en même temps un problème et le début de la solution. Donc si tu t’ennuies, alors tu as besoin de trouver une complice de jeu pour guérir de cette blessure d’abandon.

C’est ce que je propose dans mon accompagnement GUERISON DE L’ENFANT INTERIEUR, où je suis une marraine-fée et où je t’accueille dans ta dimension apprentie-fée si tu es une femme et dans ta dimension apprenti-druide si tu es un homme. Je t’ouvre un espace de jeu. C’est permis de jouer, même à ton âge.

Grâce à cela, tu réapprends à être à l’écoute de tes besoins, et tu commences à sortir de ta blessure.

 blessure dabandon

 

Les étapes de guérison

  • Prendre conscience de ta douleur physique, dans ton corps physique et de ta souffrance émotionnelle dans ton corps émotionnel
  • Décider de l’intérieur d’arrêter de souffrir et de chercher à guérir
  • Chercher de l’aide. Tu ne peux guérir seule. Tu ne peux être symboliquement la maman qui accouche et le bébé (ta renaissance) en train de naître.

Tu as besoin d’une sage-femme, d’une accoucheuse de mission de vie qui prendra soin de ses deux parties de toi. Sans accompagnement, le bébé, c’est-à-dire ton nouveau projet de vie aura beaucoup de difficulté à voir le jour. Car après la naissance, au sortir du cocon, tu auras besoin de  sécher tes ailes, d’être protégée pendant ce temps. Tu auras ensuite besoin d’une marraine-fée qui t’apprendra à déployer tes ailes et à voler, c’est-à-dire libérer tes dons de naissance.

Ces deux parties de toi ont besoin de dialoguer, d’où ma présence. Je me connecte à toi et nous discutons à 3. Parfois s’invite ton Ego. Nous lui laissons bien évidemment la parole. Je te transmets ce que je perçois en clairvoyance, clairaudience, clairsentience.

 

Ton cadeau :

En acceptant de te faire accompagner par l’ArbrOfées, une personne de ta famille d’âme, tu choisis en ton âme et conscience de guérir ta blessure d’abandon.

Tu réapprends à écouter tes besoins, qui passent comme un enfant par tes 5 sens.

Tu prends conscience de ton enfant intérieur et encore plus de ton bébé intérieur souvent négligé.

Tu te réappropries un espace de jeu, ton espace de jeu, de JE.

S’amuser en langue des oiseaux signifie user de son âme.

Tu trouves en moi la complice de jeu que tu cherches pour jouer et pratiquer la magie (l’âme agit en langue des oiseaux).

Grâce à cela, ta blessure guérit.

Je t’enseigne comment trouver ce déclencheur de jeu, de je en toi et tu passes de la posture RE ACTIVE à PRO ACTIVE. Tu te libères de l’ennui (un des symptômes).

Tu retrouves l’autorisation intérieure de jouer et tu te libères de deux injonctions inconscientes que te faisait porter ton parent :

  • Reste petite, je ferai à ta place
  • Dépêche-toi de grandir et occupe-toi de moi

Tu retrouves ton pouvoir créateur, c’est-à-dire ton pouvoir de créer dans la matière, dans la 3D et tes dons de naissances, connectés à la 5D.

 

Conclusion

Ta blessure d’abandon est en train de guérir lorsque tu te sens bien même si tu es seule et que tu recherches moins l’attention. Ta vie devient moins dramatique. Tu as de plus en plus envie de suivre tes projets et même si tu n’obtiens pas tous les soutiens affectifs que tu espères, tu peux continuer en étant sereine. Tu apprends à choisir tes soutiens avec une posture plus adulte.

 

Te reconnais-tu ?

Si oui et que tu sens, en écoutant tes besoins, ta petite voix intérieure, que c’est bon pour toi, de t’amuser, de retrouver et d’exprimer tes dons, alors je t’invite à venir à moi pour une séance diagnostic de 30 mn que je t’offre en suivant ce lien : https://larbrofees.com/votre-seance-diagnostic

 

Avec amour

Catherine de l’ArbrOfées Coach Spirituelle

Ma mission est de t’accompagner en tant qu’entrepreneure spirituelle à prendre ta place et à incarner ta mission de vie.

 

A lire également : 

Je mérite l'abondance

Comment sortir des blessures d'âme

La magie de l'âme