Je passe à l’action

Je passe à l'action

Bonjour chères entrepreneures connectées.

J’aimerai vous partager un sujet important qui revient souvent dans mes accompagnements :

Comment je passe à l’action pour avancer ?

Comment ai-je fait pour démarrer, pour poser ces actions pour pouvoir entreprendre, pour être et devenir l’entrepreneure connectée que je suis.

Je me souviens que lorsque j’étais petite, j’étais une personne très réservée, très timide. Il était difficile pour moi de me mettre en avant, de parler, de m’exprimer.

J’ai dû me faire un peu violence faire sortir des choses de moi.

Pourquoi cela était-il difficile ? Parce que je ne me sentais pas à ma place, je n’arrivais pas à trouver cette place qui était la mienne. Je ne savais pas quoi dire.

Aujourd’hui communiquer m’est facile car je me sens pleinement à ma place. Mes paroles viennent du cœur et non de la tête. Cela vient du plus profond de moi. C’est même au-delà de moi.

@larbrofees

Je parle de ce qui me passionne.

Ce sont des sujets autour du développement personnel, de la spiritualité, de l’entreprenariat, de développer une posture, d’être à sa place.

C’est un ensemble de sujets que je maîtrise car il fait partie de moi.

Je passe à l’action : une posture, j’anime des conférences

Quand j’ai démarré mon activité, j’avais envie de partager ce qui m’animait profondément.

J’ai démarré en parlant de mon métier autour de moi.

J’ai commencé par des conférences pour rencontrer les personnes avec qui j’avais envie d’échanger, de partager les sujets qui m’animaient. C’est de cette façon que j’ai pu rencontrer les personnes qui sont venues à moi. Elles étaient attirées, intéressées par mes propos, par ce que je dégageais. Nous avons pu nous rencontrer.  

Ces sujets étaient passionnants, ils venaient du cœur. Je débordais souvent sur les temps de conférence car les personnes étaient intéressées, curieuses.

J’ai fait de très belles rencontres lors des conférences que j’animais.

Je passe à l’action : une posture, je blogue

Ensuite j’ai eu envie, étonnamment de partager par écrit.

Lorsque j’étais au collège, au lycée, je n’étais pas très douée en français, ce n’étais pas une matière qui m’intéressait particulièrement. A un moment donné, j’ai eu envie d’écrire.

Comment l'écriture a-t-elle démarré ?

J’ai regardé ce qu’il se faisait car je ne savais pas trop écrire des articles de blog. J’ai compris qu’il fallait poser une question, poser une problématique et y répondre. J’ai regardé la structure d’un article.

J’ai démarré en écrivant, en regardant les méthodes. Cela ne venait pas de mon cœur, mais plutôt de ma tête. C’était plutôt mental ou intellectuel.

J’ai eu cette audace de le faire et c’est en faisant que j’ai appris petit à petit à écrire. Aujourd’hui, quand j'écris, j’écris avec mon cœur. Je parle de moi en écrivant à la première personne du singulier : « Je ». C’est tellement puissant que l’écriture vient toute seule. Cette action est pour moi très intuitive et instinctive.

Intuitif avec ce que moi je nomme le Féminin Sacré, c’est fluide et cela vient tout seul.

Instinctif, c’est le passage à l’action, le Masculin Sacré qui se montre dans la matière.

Je m’amuse beaucoup. Je nourris mon Enfant Intérieure, cette énergie créatrice qui envie de jouer avec les mots, à communiquer. Je prends beaucoup de plaisir dans cette activité.

 Je passe à l’action : une posture, je partage en vidéos.

Mon autre étape est ce que je fais aujourd’hui, tourner des vidéos. Au début, je n’avais pas forcément envie de le faire, car j’avais un peu peur.

Que je vais pouvoir dire en vidéo ?

Comment vais-je pouvoir le dire ?

J’ai le souvenir, lorsque j’ai démarré à tourner mes vidéos, je me mettais un post-it à côté de mon ordinateur, avec un plan pour ne rien oublié.

Je le faisais de façon mentale, très intellectuelle. J’avais envie de dire tout ce que j’avais envie de dire. Cela était un exercice difficile. J’ai eu cette audace d’essayer, d’explorer, de faire. C’est en faisant que j’ai appris à pouvoir parler avec le cœur, à laisser sortir les mots, comme je peux le faire lorsque je suis en séance individuelle. Les mots viennent tous seuls.

J’avais ce frein, cette barrière de communiquer à l’oral autrement que lorsque je suis en séance.

Lorsque je suis en accompagnement, l’énergie qui passe par la parole vient de façon fluide, naturelle. Je me laisse remplir par cette énergie, les mots viennent comme à l’instant.

J’ai franchi des étapes de oser le faire, en acceptant l’imperfection. Je me suis rendue compte que j’ai appris en copiant ce qui existait et en copiant sans coller, c’est-à-dire j’ai mis de mon énergie, de ma créativité, de ma patte de peintre.

J’avais besoin d’un modèle pour démarrer. Ensuite, j’ai pu le faire, en créant à partir de rien.

2 façons dont les enfants de servent pour créer :

  • Créer à partir de rien
  • Créer à partir de modèles existants

Les parents sont des modèles, d’autres personnes peuvent être des modèles.

Je vous invite à prendre le temps, à observer comment vous communiquez, comment vous partagez ce qui vous anime en tant qu’entrepreneure connectée.

Comment aimeriez-vous faire pour démarrer ?

Je vous ai partagé mon expérience :

Animer des conférences

Écrire des articles de blog

Tourner des vidéos

Quelle serait la première action que vous aimeriez poser pour commencer à oser, à vous rendre visible dans votre activité ?

Je vous invite à le partager sous cette vidéo. C’est une action à poser. Ayez cette audace de me le partager. Vous pouvez me l’envoyer par e-mail : catherine@larbrofees.com

Je vous laisse le choix pour partager, échanger, communiquer avec moi.

A bientôt.

Je vous souhaite une très belle journée.

Avec amour.

Catherine Collin de l’ArbrOfées


Et si nous faisions plus amples connaissances ? Contactez-moi pour une séance diagnostic de 20mn offerte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.